Les différents types d’attachement

Aller au contenu

Les différents types d’attachement

Enfance et Parentalité
Publié par Pascal Patry dans Psychothérapie · 5 Septembre 2021
Tags: Psychothérapie
Les différents types d’attachement

Dans la théorie de l’attachement, plusieurs modèles ou types d’attachement sont décrits. En effet, l’enfant au cours des premières années de sa vie va connaître à des degrés divers et variés soit un modèle d’attachement sécure, soit un modèle évitant, soit un modèle ambivalent.

Il a été constaté une très bonne corrélation entre les modèles d’attachement sécures ou insécures de personnes testées à un an et au début de l’âge adulte : 70 % des personnes présentaient à l’âge adulte le même type d’attachement qu’à l’âge d’un an.

Le modèle sécure résulte d’une disponibilité de la figure maternelle et surtout d’une sensibilité aux signaux de son enfant. L’enfant a confiance, il sait que son parent est disponible et va lui répondre quand il sera en danger ou dans la sécurité.

Le modèle anxieux-évitant ou anxieux-détaché serait lié à des interactions inclusives ou rejetantes de la part de la mère, surtout lorsque l’enfant présente une vulnérabilité émotionnelle. L’enfant n’a aucune confiance dans les réponses que sa mère lui fera ; il s’attend à être repoussé lorsqu’il cherche auprès d’elle réconfort et protection. L’enfant tente alors de vivre sa vie sans soutien de la part des autres.

Le modèle anxieux-ambivalent ou anxieux-résistant semble associé à une incohérence des réponses maternelles alternantes entre la disponibilité et le rejet. L’enfant n’est pas certain que son parent sera disponible et lui répondra s’il fait appel à lui. L’enfant est sujet à l’angoisse de séparation, il s’accroche à sa mère, se montre angoissé pour explorer le monde.

Le modèle désorganisé-désorienté. Ce modèle a été introduit plus tard, après les premiers travaux de John Bowlby

Récapitulatif des types d’attachement

Catégorie B - Modèle sécure – Pattern sécure

Type d’attachement chez l’enfant :

• réflexe de se réfugier chez sa mère ;
• perçoit le danger ;
• distingue l’étranger, s’en méfie ;
• a confiance ;
• sait son parent disponible.

Comportement parental :

• réponses satisfaisantes aux besoins de l’enfant ;
• attitude de la mère adaptée ;
• accordage affectif au niveau des attentes et des sentiments ;
• acceptation totale des émotions de l’enfant ;
• mère très affectueuse  ;
• constance et qualité des réponses.

Catégorie A - modèle anxieux-évitant ou insecure-évitant – Pattern évitant

Type d’attachement chez l’enfant :

• même en détresse, se focalise sur son environnement ;
• évitement, indifférence ;
• pas de recherche de contacts ;
• vulnérabilité émotionnelle ;
• craintif, détaché, raide ;
• aucune confiance dans les réponses données ;
• s’attend à être repoussé ;
• tente de vivre sans soutien ;

Comportement parental :

• tient peu compte de l’état émotionnel de l’enfant ;
• peu de plaisir et d’harmonie dans la relation ;
• tendance à être rejetant (regard, ton, geste)  ;
• aversion pour le contact physique ;
• moins affectueuse, souvent ordres et gestes brusques ;
• se détourne souvent de l’enfant ;
• absence d’expression émotionnelle de la figure d’attachement ;
• volonté de maîtrise de la colère empêchant une attitude d’écoute et d’empathie ;
• parfois attitudes intrusives ;
• valorisations du cognitif, dévalorisation de l’affectif.

Catégorie A - modèle anxieux-ambivalent ou anxieux-résistant - Pattern ambivalent

Type d’attachement chez l’enfant :

• état de confusion, attitudes ambivalentes ;
• pas de certitude de la réponse parentale ;
• angoisse de séparation, contact et résistance ;
• efforts pour attirer l’attention jusqu’à être apeuré ;
• hyperactive son système d’attachement ;
• incapacité à s’intéresser à l’environnement.

Comportement parental :

• problèmes personnels irrésolus, incohérence des réponses maternelles ;
• fait combler le manque affectif par l’enfant ;
• vol émotionnel ;
• culpabilisation de l’enfant ;
• inconsistance, exagérément affectueuse, non disponible ;
• maintien d’une relation de dépendance ;
• chantage émotionnel ;
• promesses non tenues.

Catégorie D - modèle désorganisé-désorienté – Pattern désorganisé-désorienté

Type d’attachement chez l’enfant :

• attitudes contradictoires ou incompréhensibles ;
• tentatives d’approches avortées, inhibition ;
• attitudes contrôlantes pour tenter de structurer le parent : résignation, colère, hostilité ;
• associe recherche et évitement du contact ;
• s’agrippe en détournant le regard, pleure sans se rapprocher, reste figé les mains en l’air ;
• aucune stratégie d’attachement cohérente.

Comportement parental :

• mère avec des signes de désorganisation ;
• deuils ou traumatismes non résolus ; dépression ;
• comportement effrayant (elle maltraite) ou effrayé (a été maltraitée) ;
• constant état d’appréhension du danger ; souvenirs personnels traumatisants.

Pascal Patry
Praticien en psychothérapie
Astropsychologue
Psychanalyste



                         



Mentions légales
Retourner au contenu