Psychopathologie

La personnalité passive-agressive


1. Procrastination


2. Deviens boudeur, irritable ou ergoteur lorsqu'on lui demande de faire quelque chose qu'il ou elle ne veut pas faire.


3. Semble travailler délibérément lentement ou faire un mauvais travail dans les tâches qu'il ou elle ne veut vraiment pas faire.


4. Proteste, sans justification, que les autres lui font des demandes déraisonnables.


5. Évite les obligations en prétendant « avoir oublié ».


6. Croit qu'il ou elle fait un bien meilleur travail que ce que les autres en pensent.


7. Est offensé par des bonnes suggestions venant d'autres personnes au sujet de la façon dont il ou elle pourrait être plus productif.


8. Entrave les efforts des autres en manquant de faire sa part du travail.


9. Déraisonnablement critique ou dédaigneux des personnes en position d’autorité.


Critères DSM-5 de la personnalité passive agressive


Cette personnalité est frustrante et irritante, car elle pratique de la résistance passive ou s'oppose de manière détournée. Elle ressent de la colère, mais éprouve des difficultés à exprimer sa propre agressivité ou son hostilité à l'égard des autres et met au monde une passivité ayant signifiant d'opposition, voire d'agression qui peut engendrer chez l'autre de l'agressivité.


De même, elle ne peut exprimer ce qu'elle pense réellement et supporte mal les critiques ou les ordres. Elle a des difficultés à dire non même lorsqu'elle le pense vraiment, dès lors elle accepte et ne passe pas à l'action.


Quelque peu rebelle, elle a tendance à se plaindre, à se percevoir insatisfaite et à se comporter en victime oubliée, incomprise, méprisée ou injustement traitée. Elle peut dans certains cas devenir socialement et professionnellement inefficace ou dans d'autres cas hypersociable tout en restant intolérante aux différences des autres. Ce comportement sournois reste parfois difficile à identifier bien qu'il puisse rendre hors de lui son interlocuteur.


Ce type de comportement passif-agressif présent chez l'adolescent représente un stade normal et habituel de défi face à l'autorité parentale. On trouve ce comportement dans les groupes, où systématiquement les personnes ne répondent pas aux questions, ne votent pas, ne participent pas aux processus de décision et donc le freinent.

Navigation Ateliers Accompagnement Plan du site Mentions légales Les grands dossiers Contact Articles Questionnements Tables rondes