Bouffées délirantes aiguës


Le terme « aigu » désigne une durée inférieure à 6 mois.



Syndromes délirants aigus


Principalement chez l'adulte jeune, sous la forme d'un brutal « coup de tonnerre », dans un contexte de tension, avec prodromes (insomnie, anorexie, anxiété, possible prise de toxiques) et dure quelques semaines.


Angoisse, dépression.


Conviction délirante absolue : le malade est persuadé qu'il subit des forces aliénantes.


Non systématisée, thèmes flous, conscience intacte des choses se passant hors l'état délirant.


Risque d'agression (gestes auto-agressifs ou hétéro-agressifs).


Formes délirantes aiguës - Hallucinations (perceptions sans objet réel)


Traitements psychiques aliénants (voix intérieures, pensée confisquée).


Automatisme mental :


écho de la pensée : les idées viennent en doublon ;


pensée devinée : quelqu'un capte les idées, plonge dans la vie mentale secrète ;


pensée guidée : une force impose des idées, interfère en pensée étrangère ;


commentaires sur les pensées et les actes : critique « en off » des idées.


Traitements sensoriels :


chacun des cinq sens fait éprouver des sensations gênantes, étranges ;


la cœnesthésie et la proprioception font éprouver des désarticulations de membres, la compression, l'impression d'être pétri ou étiré, celle que des organes ont une vie autonome.


Intuitions délirantes : certitude soudaine, type « Je comprends tout ! », « Maintenant c'est clair, je le sais ! » ou « Ainsi soit-il ! ».


Imagination et interprétation délirantes (signaux) : « Elle étend son linge blanc, ce qui veut dire à son amant que la voie est libre. ».

UE 2.6 Psychopathologie Navigation Ateliers Accompagnement Plan du site Mentions légales Les grands dossiers Contact Articles Questionnements Tables rondes