Accueil

Les Troubles de la Personnalité Borderline



En essayant de parler de vos problèmes avec un thérapeute en suivant la thérapie de manière assidue, vous pourrez finalement vous sentir beaucoup mieux.



Le Trouble de la Personnalité Borderline peut être soulagé, amélioré, voir même guérit par la Thérapie des schémas.


• Qu’est-ce que le Trouble de la Personnalité Borderline ?


Les personnes avec un Trouble de la Personnalité Borderline (TPB) ont des sautes d'humeur qui leur posent des problèmes dans presque tous les aspects de leur vie, particulièrement dans leurs relations avec les autres. Souvent, elles ne savent pas qui elles sont ou ce qu'elles veulent. Elles ont aussi tendance à agir de façon très impulsive. Elles vivent souvent des déchaînements de rage/colère et les crises ne sont pas rares. Les personnes souffrant d'un TPB ne savent pas pourquoi leur humeur change de manière incontrôlable. Les petits obstacles deviennent vite des montagnes, qui les effraient souvent ou les mettent en colère. Bien que beaucoup d'entre elles soient intelligentes et créatives, elles arrivent rarement à développer leurs talents. Souvent leur éducation reste incomplète et elles travaillent bien en dessous de leurs capacités. Elles courent également le risque de se faire du mal. Les recherches ont montré que le risque de suicide dans ce groupe était plus grand que pour les autres troubles de la personnalité. Pour atténuer les émotions trop fortes, elles abusent souvent de substances variées (par ex. : drogues et/ou alcool).


• Qu’est-ce que la thérapie des schémas ?


La thérapie des schémas est une forme de thérapie qui associe la thérapie comportementale et cognitive avec des éléments d'autres types de thérapie. Elle est dirigée non seulement vers les problèmes actuels que vit la patiente mais aussi vers l'évaluation de son passé et des sources de ces problèmes.


• Description du TBP du point de vue de la thérapie des Schémas


La thérapie des schémas suppose que nous développons pendant notre enfance des idées sur nous-mêmes, sur les autres et sur le monde. Sachant cela, nous pouvons mieux gérer les différentes situations que nous vivons en tant qu'adultes. Si pendant votre enfance vous avez manqué de soutien ou que vous n'étiez pas guidée, en d'autres termes si vous étiez négligée émotionnellement, il vous aura été impossible d'acquérir d'importantes informations sur vous-même, les autres et le monde. Si, de plus, vous avez vécu des situations d'abus sur le plan émotionnel, physique et/ou sexuel, le risque est encore plus grand que le développement normal ait été perturbé. Le résultat est que vous ne vous vivez pas comme un « tout » et que vous vous êtes divisée en plusieurs facettes qui s'expriment dans différentes situations. On les appelle « modes de schémas » ou « états de schémas ». La plupart des personnes ayant un TPB ont cinq modes de schémas : l'enfant abandonné/abusé, l'enfant en colère, le parent punitif, le protecteur détaché et l'adulte sain. Les deux premiers sont en lien avec les expériences d'abus et/ou de négligence vécues dans l'enfance. Ces modes de schéma s'expriment par des comportements très infantiles associés à des émotions très fortes, souvent incontrôlables et des idées définitives, irrévocables. Les trois autres modes font référence à des caractéristiques plus adultes. Les facettes punitive et protectrice, qui peuvent paraître bénéfiques, ne sont d'aucune aide car elles interfèrent, lorsqu'elles s'expriment, avec le développement de l'adulte sain.


L'enfant abandonné/abusé


Quand vous êtes dans ce mode, vous vous sentez abandonnée, sans défense, effrayée et menacée. Vous pensez qu'à tout moment de terribles choses vont arriver. Vous ne pouvez faire confiance à personne et aucune aide n'est possible.


L'enfant en colère


Si vous êtes tellement en colère que vous perdez le contrôle de vous-même, alors le mode enfant en colère est activé. Vous sentez que vous avez été traitée de façon inéquitable et que l'attaque frontale est la meilleure défense. Vous pouvez aussi être très impulsive en voulant satisfaire vos envies et besoins de rébellion contre un monde injuste.


La facette punitive


Cette facette formule les opinions d'une ou plusieurs personnes qui se sont mal occupées de vous pendant votre enfance. Le côté punitif n'approuve pas le fait de montrer des émotions et pense que vous méritez d'être punie pour toutes vos erreurs, même accidentelles. Cette facette vous donne le sentiment d'être mauvaise, stupide, paresseuse et laide. Parfois, ces sentiments peuvent être si forts que vous avez l'impression que vous ne devriez même pas exister. La facette punitive donne des ordres à tous les modes « enfant ».


Le protecteur détaché


Les facettes « enfant » et punitives expriment de très vives émotions, qui peuvent parfois être insupportables. Le protecteur détaché vous aide à les éviter, notamment en vous donnant l'impression d'être vide ou de n'être « rien ». L'abus de substances (drogues, alcool) est autre moyen utilisé pour mettre également ces sentiments à l'écart. Le protecteur détaché vous met à distance des autres pour que personne ne puisse vous faire du mal.


L'adulte sain


Cette facette a la capacité de gérer les émotions et résoudre les problèmes avec efficacité. Mais comme beaucoup de choses dans votre enfance se sont mal passées, vous n'avez pas suffisamment développé cette facette et elle est souvent absente quand vous en avez le plus besoin.


• But de la thérapie des schémas


Le but de la thérapie des schémas est de renforcer l'adulte sain et d'apprendre aux facettes « enfant » à gérer les émotions intenses sans avoir peur des explosions de rage. Il n'y aura plus besoin de faire appel à la facette punitive qui sera remplacée par des valeurs et des normes plus nuancées. Le protecteur détaché sera également de moins en moins nécessaire au fur et à mesure que la facette punitive disparaîtra et que vous ne serez plus débordée par vos sentiments.


En quoi consiste la thérapie ?


La thérapie met en place différents moyens d'atteindre l'objectif décrit plus haut.


Relation avec le thérapeute.


Le thérapeute vous aide à apprendre les choses que vous n'avez pas pu apprendre dans votre enfance.


Le thérapeute essaye de vous soutenir et de vous comprendre plutôt que de vous punir afin que vous puissiez apprendre à faire confiance à quelqu'un. C'est une expérience importante car cette confiance a été très abîmée dans votre enfance.


Techniques expérientielles


Le vécu et l'expression des émotions ont été réprimés et gérés de manière inquiétante. Le thérapeute peut, par exemple, vous demander de fermer les yeux et de revenir dans des situations du passé. Il vous demande ce que vous auriez vraiment aimé qu'il se passe à ce moment-là et il vous aide à exprimer vos besoins (en imagination) et à arrêter la maltraitance. Grâce à cette technique, vous apprenez que vos émotions et vos besoins étaient normaux, mais que les réponses données ne l'étaient pas.


Techniques cognitives


La thérapie cognitive s'intéresse aux pensées et aux idées que vous avez de vous-même, des autres et du monde et qui ont dégénéré en expériences négatives dans votre enfance et, ensuite, dans votre vie. Des preuves allant pour et contre cette façon de penser sont recherchées. S'il y a beaucoup d'arguments contradictoires, le thérapeute peut proposer un débat entre les deux points de vue, dans lequel vous défendez une position et le thérapeute en défend une autre. Ensuite, les rôles sont échangés et vous essayez de défendre la position inverse. De cette façon, vous acquérez des points de vue plus nuancés.


Techniques comportementales


Il ne suffit pas de modifier vos émotions et vos pensées, il faut également changer ce que vous en faites. Les techniques comportementales consistent principalement à faire des exercices pour essayer de nouveaux comportements. Si, par exemple, vous n'avez jamais appris à exprimer votre opinion, vous vous y entraînez d'abord avec le thérapeute et ensuite dans des situations en dehors de la thérapie.


Ce à quoi vous pouvez vous attendre


En associant ces différentes techniques, vous allez développer une image plus positive de vous-même, apprendre à qui vous pouvez faire confiance ou non ainsi que la meilleure façon d'aborder les problèmes. Vos différentes facettes vont coopérer davantage et vous vous épanouirez en adulte sain. Comme les difficultés sont présentes depuis longtemps et que votre développement a été perturbé de multiples façons, la thérapie va vous demander beaucoup d'implication et prendra au moins deux à trois ans. En essayant de parler de vos problèmes avec votre thérapeute en suivant la thérapie de manière assidue, vous pourrez finalement vous sentir beaucoup mieux.



Pascal Patry

Praticien en psychothérapie

Astropsychologue


Thérapeutique

Le Trouble de la Personnalité Borderline peut être soulagé, amélioré, voir même guérit par la Thérapie des schémas

vous vous sentez abandonnée, sans défense, effrayée et menacée

Les facettes « enfant » et punitives expriment de très vives émotions, qui peuvent parfois être insupportables

Les personnes avec un Trouble de la Personnalité Borderline (TPB) ont des sautes d'humeur qui leur posent des problèmes dans presque tous les aspects de leur vie, particulièrement dans leurs relations avec les autres

S'il y a beaucoup d'arguments contradictoires, le thérapeute peut proposer un débat entre les deux points de vue, dans lequel vous défendez une position et le thérapeute en défend une autre

Comme les difficultés sont présentes depuis longtemps et que votre développement a été perturbé de multiples façons, la thérapie va vous demander beaucoup d'implication et prendra au moins deux à trois ans

Le thérapeute vous aide à apprendre les choses que vous n'avez pas pu apprendre dans votre enfance