Accueil

Suivre une TCC : questions et réponses


Vous trouverez ci-après la réponse à des questions fréquentes sur la TCC (P. ex., sur la recherche d’un thérapeute et sur ce à quoi on peut s’attendre lors du traitement).


Comment saurai-je si la TCC me convient ?


La plupart des gens savent dès les premières séances s’ils sont à l’aise avec la TCC et si cette thérapie répond à leurs besoins. En outre, le thérapeute s’assurera que la TCC vous convient. Au besoin, il apportera des modifications au traitement ou suggérera d’autres traitements possibles. En général, la TCC vous conviendra si :


vous souhaitez acquérir des habiletés pratiques pour composer avec votre quotidien et les difficultés émotionnelles que vous éprouvez ;


vous êtes disposé et intéressé à mettre à l’essai des stratégies de changement entre les séances afin de renforcer les améliorations apportées.


Il se peut que la TCC ne vous convienne pas si vous voulez mettre l’accent uniquement sur vos expériences et problèmes passés, si vous souhaitez obtenir du counseling par encouragement ou si vous n’êtes pas disposé à faire des exercices entre les séances.


À quoi puis-je m’attendre lors de ma première visite chez un thérapeute en TCC ?


Lors de votre première visite, vous discuterez avec votre thérapeute des questions suivantes :


la nature et les causes de vos difficultés et les facteurs qui pourraient les maintenir ;


la façon dont le thérapeute appliquera le modèle de la TCC à vos problèmes ;


la façon dont les tâches que vous accomplirez lors de la thérapie peuvent modifier divers aspects de vos problèmes ;


vos attentes à l’égard du traitement ;


si la TCC est un traitement qui vous convient ou non ;


le fait qu’il faudra peut-être utiliser d’autres méthodes de traite¬ment en remplacement ou en plus de la TCC.


À la fin de votre première visite, votre thérapeute et vous aurez ensemble élaboré un plan de traitement orienté vers des buts et visant à régler vos difficultés.


Comment se déroule une séance de TCC ?


Les séances de Tcc peuvent être dispensées de façon individuelle ou en groupe. Dans un cas comme dans l’autre, elles sont structu-rées de la façon suivante :


Vérification de l’humeur : Le thérapeute vous demandera quelle a été votre humeur depuis la séance précédente. Pour ce faire, il peut utiliser des échelles d’évaluation de la dépression, de l’angoisse ou d’autres problèmes émotionnels. Cette vérification a pour but de déterminer si votre humeur s’améliore d’une séance à l’autre.


Lien : Le thérapeute vous rappellera le but visé par la séance précédente afin d’établir un lien avec la séance en cours.


Contenu : Le thérapeute et vous déterminerez ce sur quoi portera la séance.


Examen des exercices faits à la maison : Le thérapeute passera en revue les exercices qûil vous a assignés lors de la séance précédente afin de prendre note des progrès accomplis et de régler toute difficulté survenue.


Questions à l’ordre du jour : Le thérapeute aborde les questions à l’ordre du jour en utilisant des stratégies cognitives et comporte¬mentales.


Nouveaux exercices : Le thérapeute vous assigne des exercices à faire et des tâches à accomplir au cours de la prochaine semaine.


Récapitulation et commentaires du client : Récapitulation de la séance.


Comment puis-je tirer le maximum de la TCC entre les séances de thérapie ?


La TCC est une méthode de traitement qui vous apprend à développer les habiletés nécessaires pour devenir votre propre thérapeute. Vous développerez de nouvelles habiletés lors des séances de thérapie mais, en fin de compte, la majeure partie du changement se produira entre les séances lorsque vous ferez les exercices à la maison et mettrez ainsi en pratique vos habiletés dans votre propre milieu. Au début du traitement, le thérapeute en TCC vous suggérera des exercices (P. ex., surveiller vos pensées et vos comportements, prendre des mesures pour atténuer les comportements d’évitement, faire des expériences pour voir si vos prévisions se concrétisent et remplir des formulaires pour remettre en question vos pensées ou croyances négatives). À mesure que le traitement avancera, vous apprendrez à vous assigner des exercices à faire entre les séances pour vous aider à atteindre vos objectifs de traite¬ment. Des recherches ont démontré que plus vous utiliserez les habiletés apprises dans le cadre de la TCC lors des exercices à faire à la maison, meilleurs seront les résultats du traitement.


Combien de temps la TCC dure-t-elle ?


La TCC est une thérapie de durée limitée axée sur le traitement. Pour les problèmes comme l’angoisse et la dépression, il faut généralement prévoir de 12 à 20 séances. Toutefois, la durée du traitement peut varier selon la gravité et la complexité de vos problèmes. Certains clients obtiennent d’excellents résultats après quatre à six séances tandis que d’autres ont besoin de plus de 20 séances. En général, les programmes en milieu hospitalier visant des problèmes précis comptent de 12 à 15 séances.


À quelle fréquence les séances ont-elles lieu ?


En général, les séances de TCC ont lieu une fois par semaine. À mesure que le traitement avance, les séances peuvent être espacées davantage, par exemple une séance toutes les deux semaines ou une séance par mois. Un grand nombre des clients qui ont terminé une TCC revoient leur thérapeute de temps à autre pour une séance de rappel.


Cela leur permet de préserver leurs acquis, de composer avec les revers et de prévenir la réapparition des problèmes. D’autre part, les programmes en milieu hospitalier suivent généralement un calendrier fixe (P. ex., une séance de groupe par semaine à la même heure pendant 12 semaines). Ils offrent moins de souplesse pour ce qui est de l’heure et de la fréquence des séances que les séances dispensées par les thérapeutes en TCC en cabinet.


Dois-je me préparer avant une séance de TCC ?


Vous tirerez le maximum de la TCC si vous vous êtes préparé à discuter d’un problème précis lors de la séance. Cette préparation vous aidera à vous concentrer sur les objectifs de votre thérapie.


Elle vous aidera également à établir une relation avec votre thérapeute et à bien communiquer avec lui pendant la séance.


Le thérapeute pourra-t-il comprendre ma situation personnelle ?


Des recherches sur la Tcc ont démontré qûil s’agit d’un traite¬ment efficace, peu importe le sexe, la race, l’ethnicité, la culture, l’orientation sexuelle et le statut socio-économique du client. Les thérapeutes en Tcc ont suivi une formation pour reconnaître l’importance des valeurs culturelles et adapter leurs traitements aux besoins uniques du client sur le plan culturel. Ainsi, ils ont appris à :


être conscients de leurs valeurs personnelles et de leurs préjugés, ainsi que de l’effet possible de ces derniers sur leur relation avec le client ;


utiliser leurs habiletés et des stratégies d’intervention adaptées à l’origine ethnique de leur client ;


être conscients de l’influence possible de certains processus culturels sur leur relation avec le client.


En tant que client suivant une TCC, vous devez avoir l’impression de pouvoir parler ouvertement de votre origine ethnique ou de votre orientation sexuelle, par exemple, et vous attendre à ce que votre traitement soit dispensé d’une façon qui respecte vos valeurs.


La TCC est-elle efficace pour les enfants et les adolescents ?


La TCC a été adaptée aux besoins des enfants et des recherches ont démontré qu’elle est efficace pour régler divers problèmes cliniques qui peuvent survenir pendant l’enfance, notamment l’angoisse et la dépression. Le thérapeute en TCC modifiera le contenu et le déroulement de la thérapie en fonction du niveau de développement de l’enfant. Dans bien des cas, il travaillera de concert avec le père ou la mère et l’enfant. Plus l’enfant est jeune, plus le père ou la mère devront apprendre et mettre en œuvre des stratégies de TCC pour résoudre le problème de l’enfant.


Quels sont les obstacles courants lors de la TCC ?


Parmi les obstacles au traitement, on peut citer :


les préjugés associés au traitement des troubles de santé mentale ;


la difficulté de reconnaître les émotions, de les distinguer les unes des autres et de déterminer leur intensité ;


la difficulté d’étudier ses pensées ;


la difficulté de supporter des émotions intenses ;


un client qui ne fait pas les exercices à la maison ;


les contraintes financières ;


les troubles chroniques ou des difficultés émotionnelles multiples ;


le manque d’optimisme quant aux chances de succès ;


un client qui n’assiste pas aux séances de traitement.


Le thérapeute vous aidera à réduire ces obstacles en vous suggérant des stratégies pour les surmonter.


Devrais-je commencer mon traitement en prenant des médicaments ou en suivant une TCC, ou en combinant les deux ?


Un grand nombre de personnes à la recherche d’un traitement pour leurs difficultés émotionnelles se font prescrire un ou plusieurs médicaments par leur médecin de famille (P. ex., des antidépresseurs) avant que l’on envisage la TCC. On ne sait pas s’il est préférable de commencer le traitement en administrant des médicaments ou en faisant suivre une TCC, ou en combinant les deux, car peu de recherches ont été effectuées à ce sujet.


Toutefois, il a été démontré que la TCC, jumelée ou non à l’administration de certains types de médicaments, est tout aussi efficace que la médication pour le traitement des problèmes d’angoisse et que le meilleur moyen de traiter une dépression grave et une psychose consiste à administrer des médicaments pendant que le client suit une TCC. Plus important encore, il n’a pas été démontré que l’administration de ces médicaments nuit à la TCC. En fait, dans certains cas, elle pourrait aider le client à obtenir de meilleurs résultats lors de la thérapie.


Cela dit, une catégorie de médicaments prescrits couramment aux personnes ayant des problèmes d’angoisse, les benzodiazépines, pourrait limiter les bienfaits de la TCC. Font partie de cette catégorie le clonazépam (Rivotril), l’alprazolam (Xanax) et le lorazépam (Ativan). Ces médicaments peuvent soulager et maîtriser l’angoisse rapidement à court terme, mais ils font en sorte que le client a davantage de difficultés à apprendre. Or, la capacité d’apprentissage est essentielle pour bénéficier de la TCC et atténuer l’angoisse à long terme. Si vous prenez ces médicaments et êtes sur le point de commencer une TCC, votre thérapeute passera en revue les avantages et les inconvénients de poursuivre la médication pendant la thérapie.


Lorsque vous commencez une TCC ou envisagez de le faire, posez des questions ou faites part de vos préoccupations concernant vos médicaments au thérapeute en TCC ou au médecin qui vous les a prescrits. On peut surveiller votre médication et vous pouvez en discuter tout au long du traitement.


De plus, elle peut être modifiée en fonction des progrès que vous réaliserez lors de la TCC. N’oubliez pas que seul le médecin qui a prescrit les médicaments peut formuler des recommandations ou modifier votre médication. Si votre thérapeute en TCC n’est pas médecin, il peut, si vous y consentez, communiquer avec votre médecin pour s’assurer que vous recevez la meilleure combinaison possible de traitements.


Que puis-je faire pour rester en bonne santé après avoir suivi une TCC ?


Un des principaux objectifs de la TCC est de faire en sorte que vous deveniez votre propre thérapeute et continuiez d’utiliser les habiletés développées lors de la thérapie lorsque vous vous sentirez mieux. Vous voudrez peut-être suivre une séance de suivi ou de rappel de temps à autre. Par ailleurs, vous apprendrez des stratégies de prévention de la rechute lors de la TCC. Ainsi, vous apprendrez à reconnaître les éléments déclencheurs et les signes précurseurs de la rechute, ainsi qu’à élaborer un plan d’action vous empêchant d’être à nouveau submergé par les émotions négatives.




|Accueil| Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 |